Entrevue Caroline Tissier
Architecte et designer d’intérieurs

Entrevues > Caroline Tissier

Caroline Tissier
Architecte et designer d’intérieurs

En quelques mots, parles-nous de ton parcours ?
Je voulais faire ce métier depuis toujours et pour plusieurs raisons, je ne m’étais pas orienté vers celui-là. J’ai décidé de changer de voie en reprenant une formation à l’Ecole Boulle à Paris et je me suis lancée. Après deux expériences en agences dans des projets d’hôtellerie et de restauration, j’ai créé en 2013 ma propre agence Caroline Tissier Intérieurs.

Peux-tu nous parler de tes réalisations phares ?
Ma collaboration avec le chef Christophe Hay depuis plusieurs années a été assez porteuse. Il y a eu aussi la réalisation du premier restaurant du chef Akrame Benallal, maintenant 2 étoiles au Michelin, qui a été très importante pour moi, ainsi que le projet avec David Toutain et d’autres.

Quelles valeurs défends tu dans ton travail ?
L’écoute est pour moi est très importante. Je ne fais pas une décoration pour me faire plaisir mais pour offrir à mes clients quelque chose qui va leur coller à la peau. C’est-à-dire à leur univers, à leur caractère, à leurs envies et cela se passe par l’écoute. Je m’attache aussi à différents courants de décoration, l’idée étant de mixer un peu tout cela. Je ne recherche pas le mono style mais je mixe les tendances, les courants pour offrir des décorations personnalisées.

Peux-tu nous parler de ce projet La Maison d’à Côté ?
L’idée était de réaliser un lieu à l’image du chef Christophe Hay. En me laissant carte blanche sur beaucoup de choses, il tenait à ce que sa région soit mise en valeur. J’étais à la recherche de quelqu’un qui soit capable à la fois d’être dans quelque chose de très graphique, moderne et de pouvoir retrouver des éléments importants de la région de Christophe, en l’occurrence l’architecture des châteaux, j’ai pensé à toi. 

Lire la suite
Je trouvais que ton travail correspondait à cette envie : le graphisme, la manière de dessiner qui apportait déjà une première réponse à ce que je recherchais pour les suites par rapport aux matières, les écailles, la peau, les plumes et la fourrure. Il y avait déjà des œuvres dans ton travail qui correspondaient parfaitement à ce que je recherchais. Et pour les parties communes, comme le restaurant, le lobby, le petit salon, j’ai trouvé intéressant que tu puisses répondre à ce que je recherchais, tout en étant dans le même fil conducteur, des dessins sur l’architecture des châteaux qui tenait à cœur Christophe. 

Quels sont pour toi, les facteurs d’une collaboration réussie ?
La confiance qui est vraiment le plus important pour moi. La compréhension que nous puissions avoir le même langage et se comprendre. L’écoute qui est forcément liée à tout cela.

Est-ce que notre collaboration t’a permis quelque chose en plus dans ton métier ?
Oui, cela m’a rassuré de voir que je pouvais travailler avec des artistes, ce qui n’est pas toujours évident. Cela m’est arrivé de travailler avec des artistes qui ne comprenaient pas ma demande. Le travail demandé était de mettre en valeur un espace avec la personnalité d’un client et pas faire ce qu’il voulait, sans tenir compte de ce qui était exigé ou désiré au début du projet.

Est-ce intéressant d’avoir une proposition encore plus globale pour ton client ? C’est à dire que le travail de l’artiste ajoute encore plus à ta décoration ?
Oui, je considère qu’une décoration n’est pas terminée tant qu’il n’y a pas une œuvre qui la finalise. C’est pour moi, très important.

Quels sont tes projets aujourd’hui ?
Des projets en cours avec le chef Raphael Rego qui a un très bel avenir et un hôtel à Colmar, le James Boutique Hôtel.

Photographie : Charlotte Payen, Caroline Tissier

Le Studio Charlotte Payen
Créations d'oeuvres d'art

© 2019 Le Studio Charlotte Payen - Mentions légales